Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer

Le 16 août 2016
La maladie d’Alzheimer
Une maladie au nom barbare qui au fil du temps, nous vole notre mère, notre père, notre grand-mère, notre grand-père, notre femme ou notre mari. Insidieusement, elle efface la personnalité de notre être aimé, toujours vivant mais déjà loin ! Alors, qui se

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ? 

C’est une maladie dégénérative et incurable du cerveau dont une partie des neurones cessent de fonctionner et meurent. Cette destruction des cellules nerveuses se produit dans les régions du langage et de la mémoire, de ce fait le patient présentera des déficits cognitifs et de la mémoire. 

Les symptômes de la maladie sont une perte de mémoire à court terme, un changement de la personnalité, une désorientation, une perte du langage, difficulté à réaliser des tâches familières, troubles des gestes ou apraxie, difficulté à suivre une conversation, changement de l’humeur (parfois même agressivité), perte progressivement d’autonomie. 

La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence. Le facteur de risque de démence est l’âge donc plus on atteint un âge avancé au plus il y a de risque de développer une démence de type Alzheimer. En Belgique, 165 000 personnes sont atteintes de maladie d’Alzheimer, dont 5% ont plus de 65 ans et 20% plus de 80 ans.                                           

Quelles sont les causes et le traitement de la maladie d’Alzheimer ? 

Les causes sont encore inconnues aujourd’hui, il existe néanmoins 2 signes communs aux malades d’Alzheimer : les plaques amyloïdes et les nœuds neurofibrillaires. Le traitement médicamenteux ne sert pas à guérir la maladie mais à freiner sa progression et à limiter les symptômes. 

Il existe une approche complémentaire, qui comme les médicaments prescrits ne guérit pas mais permet de freiner l’évolution de la maladie, de soulager les symptômes voir dans certain cas une amélioration des facultés cognitives. L’huile de poisson ( source d’oméga-3) et la vitamine E en prévention. Le ginkgo biloba ( stimule la mémoire) en traitement. La musicothérapie, l’art-thérapie ainsi que la zoothérapie apporte un bien-être aux malades d’Alzheimer. Certaines plantes médicinales comme la sauge et la mélisse ont des effets bénéfiques sur les malades. 

Quel rôle pour le kinésithérapeute ? 

Le rôle de la rééducation neurologique évoluera en même temps que la maladie. Au début, le kinésithérapeute veille à garder une bonne mobilité, un bon tonus musculaire. Il axe son traitement sur le travail d’équilibre et d’endurance afin de garder une bonne santé cardiovasculaire. Le kinésithérapeute va mettre tout e œuvre pour que le patient garde sa capacité de déplacement. Il est recommandé de pratiquer des exercices physiques adaptés. 

Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, le patient va se mobiliser de moins en moins pour finir immobile, à ce stade le kinésithérapeute va par des techniques de massage, d’étirements et de mobilisations passives et actives combattre les rétractions musculaires et maintenir une mobilité articulaire.